Malaise sur le plateau de l'émission “On n'est pas couché”

PAR LE POINT.FR . Moment gênant lors de l'émission de Laurent Ruquier à laquelle le candidat à l'élection présidentielle Philippe Poutou était convié.

Laurent Ruquier prend le temps de le rappeler en début d'émission, Philippe Poutou est invité en vertu de la règle imposée par le CSA concernant le temps de parole des candidats à la présidentielle. La précision tombe comme un avertissement pour justifier la présence sur le plateau d'un homme politique peu médiatique.

On est le samedi 25 février et Philippe Poutou dispose donc de quelques minutes pour défendre ses idées dans une émission très écoutée sur France 2. Samedi soir, l'émission de Ruquier a été suivie par 1,31 million de téléspectateurs, soit 21,8 % du public. Sauf qu'il ne parviendra pas à s'exprimer avant un certain temps, bloqué par les fous rires de l'assemblée qui ne semble pas le prendre au sérieux.

Le candidat, qui défend « l'interdiction des licenciements », est dans un premier temps interrogé par la journaliste Vanessa Burggraf. Afin qu'il justifie sa proposition, elle commence par lui poser une question en s'emmêlant visiblement les pinceaux : « Comment est-ce qu'on impose à un patron... euh, les licenciements ? » Pour l'aider, Laurent Ruquier tente de reformuler l'interrogation, mais il est également pris d'un fou rire.

Pendant ce temps-là, Philippe Poutou essaie de sauver le peu de temps de parole dont il dispose : « Bon, je peux répondre ? Moi, j'ai compris. » Au bout de deux minutes, l'interview commence enfin.