Participer

Pantin (93) : Olivier Besancenot en soutien

Mardi 31 janvier, une cinquantaine de personnes se sont retrouvées en réunion. Mustapha, militant de la gauche révolutionnaire syrienne, y a rappelé les étapes de ce grand soulèvement contre un régime néolibéral et ultra-autoritaire, puis lancé un appel à la solidarité avec le peuple syrien. Les habitants du 21 rue Augier, mobilisés contre la démolition de leur HLM brutalement annoncée par la mairie ont ensuite pris la parole.

Tours (37) : Visite de Philippe Poutou en Touraine

Mardi 31 janvier, à son arrivée, Philippe est passé par Albert-Thomas, un foyer menacé de fermeture qui accueille des migrants. Soutenus par un collectif d’organisations et d’habitants du quartier, les résidents et les salariés se battent contre cette fermeture annoncée le 23 décembre ! Le collectif de soutien dénonce l’attitude des pouvoirs publics locaux qui y voient un bon moyen de chasser la misère du centre ville. La rencontre avec les migrants, les salariés et leurs soutiens aura été l’occasion d’un fraternel partage d’expériences.

Valence (26) : En réunion avec notre candidat

Deux département, la Drôme et l’Ardèche, sous le signe de la destruction des emplois industriels, de l’invasion nucléaire avec 14 réacteurs et deux usines, l’expansion d’une droite ultra réactionnaire et un développement du FN... Mais aussi deux départements aux multiples activités citoyennes : agriculture bio et de proximité, démocratie municipale comme à Saillans, forte mobilisation pour l’accueil des sans-papiers et des réfugiés... À Valence vit aussi la sœur jumelle d’Adama Traoré.

Limoges (87) : Une bonne réunion avec notre candidat

Près de 90 personnes se sont rassemblées ce jeudi 26 janvier pour la réunion publique avec Philippe Poutou. Nous attendions un peu de monde, mais pas autant. Un jeune travailleur a fait une première intervention sur la situation sociale locale et comment ici les travailleurs ne se laissent pas faire, en particulier ceux de GM&S industry où les 283 salariés de l’usine de La Souterraine (23), sous-traitants de l’automobile, sont en bagarre contre une éventuelle liquidation de l’usine.