Programme

À ceux qui veulent la détruire pour « réduire le coût du travail », nous opposons la défense et l’extension de la « Sécu ».

Nous devons prendre nous-mêmes les droits démocratiques dont on nous prive, nous les travailleurEs, les chômeurEs, les retraitéEs ou les jeunes des quartiers populaires.

Le système politique dans lequel nous vivons n’a rien de démocratique.

À un bout de la planète, on gaspille, on ferme des usines, on supprime des emplois.

Les guerres que mènent les grandes puissances n’ont pas pour but, comme on nous le prétend, de lutter contre le terrorisme et encore moins de soulager les peuples de la misère ou les débarrasser de

Nous sommes solidaires des travailleurEs grecs, comme des travailleurEs venus de Pologne ou d’ailleurs pour travailler ici en France.

Certains candidats proposent un « patriotisme économique » et un retour à la production et au marché national comme solution aux ravages de la mondialisation néolibérale.

L’Union européenne n’est pas un progrès, La circulation est plus facile entre les différents pays, pour celles et ceux qui ont la chance d’avoir un passeport issu d’un État membre, mais cette Union

Hollande, Valls, Cazeneuve ont osé parler de la France comme d’une « terre d’accueil ». L’un des plus grands mensonges de ce gouvernement socialiste.