Alain Krivine porte la voix de Philippe Poutou jusqu’à Vauvert

Copyright :
http://www.objectifgard.com

Les nostalgiques s'en souviendront avec douceur même si ses colères étaient plutôt amères. Alain Krivine, porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste, représentera Philippe Poutou pour sa course à la Présidentielle 2017. Pour populariser la campagne, Krivine est en meeting à la salle Bizet de Vauvert ce soir dès 19h.

Non, Alain Krivine n'est pas rangé des voitures! A la retraite sans y être totalement, il soutient Philippe Poutou dans sa campagne à la Présidentielle 2017. Celui qui a débuté ses engagements politiques avec les Jeunesses communistes, qui les a poursuivis en fondant la Jeunesse communiste révolutionnaire pour participer à mai 1968 (emprisonné pour l'occasion) avant de se présenter à 2 reprises à la Présidentielle (1969 et 1974) a une voix à faire entendre.

 

Pourquoi venir dans le Gard et en particulier à Vauvert?

A Vauvert et dans le secteur nous avons quelques militants très actifs et, comme il font du bon travail, nous organisons ce meeting en dehors de Nîmes. Nous sommes aussi les adversaires acharnés du Front National, ça doit jouer dans le choix du secteur! De plus, nous connaissons un peu les résultats des dernières élections dans le Gard, la bascule de ce département plutôt à gauche vers l'extrême droite et le Front National a été très rapide. C'est ce que nous voulons combattre.

 

Comment expliquer une telle bascule?

Le problème que l'on connaît actuellement est profitable à Marine Le Pen... Le pire, c'est qu'elle seule profite de cela car elle est bien plus habille que son père. Le ras-le-bol général devrait également profiter à l'extrême gauche mais cela n'est pas le cas. Il ne faut pas laisser le drapeau au FN qui se dit antilibéral mais aussi anti-immigration. Les classes populaires qui votent pour le FN ne sont pas foncièrement racistes, en tout cas, elles n'ont pas l'impression de l'être. Le sentiment du chacun pour soi perturbe la société d'aujourd'hui! Les gens ont raison de repousser la société d'aujourd'hui mais nous leur offrons d'autres perspectives que celles du FN. Philippe Poutou est le seul candidat ouvrier, il travaille encore à l'usine, il sait de quoi il parle.

 

Certes, mais on ne voit que très peu Philippe Poutou dans les médias, pourquoi?

Oui, il souffre d'un déficit d'image très important que n'avait pas Olivier Besancenot quand il s'est présenté 2 fois à la Présidentielle. Le climat général est délétère et un ouvrier qui passe à la tv, ça ne fait pas très sérieux selon certains... C'est difficile car on nous dit qu'il est sympa mais pas crédible. Pourtant, dans les manifestations, il est aussi connu que Besancenot! Les gens le tutoient facilement quand ils vouvoient Olivier Besancenot...

 

Avec peu d'exposition médiatique, vous espérez faire mieux qu'en 2012 (1,15% des voix)?

Les sondages actuels nous donnent 2 à 3% des suffrages mais vous connaissez les sondages! Nous voulons faire mieux qu'en 2012 mais les gens sont vraiment perdus. Nous n'avons pas encore les 500 signatures et ça va être dur de les avoir. Nous en sommes actuellement à 140 mais comme la moitié des élus qui ont parrainé Philippe Poutou en 2012 ne sont plus élus depuis... C'est difficile! Les politiques subissent des pressions pour ne pas nous parrainer.

 

Dans le pire des cas, le NPA pourrait-il participer à la Primaire de la gauche?

Oh que non! On n'a rien à voir avec le PS ou avec ses soi-disant frondeurs! Quand on voit la Primaire de droite sans aucun candidat populaire et celle de gauche qui se profile de la même manière...