REPORTAGE - Pour les "petits candidats", l’obtention des 500 parrainages d’élus - condition obligatoire pour concourir à l’élection présidentielle - ressemble à un véritable chemin de croix

Avec la poursuite de l’offensive néolibérale, l’information est de plus en plus considérée, à l’instar de l’éducation et de la santé, comme une marchandise.

Ce samedi 25 février, Philippe Poutou était invité, par équité du temps de parole, de l'émission de Laurent Ruquier. Il venait notamment y défendre l'interdiction des licenciements.

Tribune signée par Philippe Poutou, Christine Poupin, Olivier Besancenot et publiée par le Huffingto

Pour l’inauguration du Salon de l’Agriculture, le candidat d’En Marche aura tenu à rappeler que « Pour les patrons, tout est bon dans le Macron ! ».

S'abonner à