Poutou s’en prend à Fillon: “il est le seul à avoir pris ses responsabilités, il a eu raison”

Copyright :
DR
Étiquettes

Publié par RMC. Ce mardi soir, lors du Grand débat sur RMC et BFMTV, Philippe Poutou, candidat NPA à l'élection présidentielle, a accusé Marine Le Pen et François Fillon de "piquer dans les caisses publiques" et dénoncé les "politiciens corrompus, déconnectés de la réalité". Un coup de gueule qui a satisfait Yann, électeur convaincu.

Yann, 35 ans, électricien à Toulouse, va voter pour Philippe Poutou (NPA) au premier tour de l'élection présidentielle:

"Je vote pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) depuis quelques années. En 2012, par exemple, j'avais déjà voté pour Philippe Poutou et ce qu'il a dit hier m'a encore plus convaincu de voter pour lui à la prochaine présidentielle. J'ai trouvé que quand il déroulait son programme, ses idées, on voyait bien que les autres candidats, Fillon en tête, avaient des sourires méprisants en coin. Certes, il n'y a pas eu de mots mais il y a des regards qui ne trompent pas. On sentait bien qu'ils étaient condescendants.

"C'est de l'indécence et il faut le dire"

Donc quand j'entends ensuite Poutou s'en prendre vivement à Fillon, ça ne me choque pas. C'est un des seuls moments où il peut se retrouver face à lui pour pouvoir lui dire, parce que d'habitude les petits candidats ne sont invités qu'à des heures inaudibles. De toute façon, quand quelqu'un se présente pour être président de la République avec des casseroles comme celles-ci, à un moment donné ça fait aussi partie du débat que de les ressortir! Il faut le dire. Ce sont des choses dont on doit parler pour que les Français puissent trancher. Alors effectivement ça a empiété sur le peu de temps qu'il avait pour présenter son programme mais ce n'est pas grave.

Ce qui me choque le plus en réalité c'est qu'aucun autre candidat n'est dit la même chose. Philippe Poutou est le seul à avoir pris ses responsabilités car, de toute manière, il fallait que ça soit dit. Parce que je trouve ça indécent que quelqu'un puisse nous parler de restrictions, de salaires… alors que visiblement il est très loin d'être clair. C'est de l'indécence et il faut le dire! Ils se permettent de parler, ils parlent très bien mais leurs propos sont violents. Donc, à un moment donné, il faut remettre les choses dans leur contexte et dire les choses telles qu'elles sont. Pour ça, Poutou a eu raison.

"Il a bien fait son job, il a été pertinent"

Si vous entendez Bachar al-Assad parler des droits de l'homme, ça vous fera rire. Là, c'est pareil: François Fillon nous parle d'économie alors que face à Jean-Jacques Bourdin il a déclaré ne pas arriver à mettre de l'argent de côté. Il faut donc arrêter les conneries! Et si on le suit, si ce qu'il dit est vrai, comment, nous, avec des salaires à 1.400 euros par mois, on peut arriver à en mettre? Quelqu'un qui se permet de dire ça, avec les casseroles aux fesses qu'il a, c'est choquant et il faut le lui dire.

Philippe Poutou hier soir a fait son job et l'a très bien fait. Il l'a fait du mieux qu'il a pu pour quelqu'un qui n'est pas un habitué de la politique. Ce n'est pas son métier de faire de la rhétorique, il n'est pas à l'aise avec ça mais je trouve qu'il a vraiment été bon. Il a été pertinent. Il ne s'est pas laissé faire et a défendu ses idées."