Participer

Bordeaux : En avant pour la campagne !

Malgré une préparation difficile du fait de la « chasse aux parrainages », nous étions environ 200 jeudi 16 mars, pour le deuxième meeting de Philippe Poutou en Gironde.

Isabelle Ufferte, membre de la direction du NPA 33, a introduit sur la lutte à Ford pour l’emploi qui, débutée il y a 10 ans, a empêché la fermeture de l’usine. Aujourd’hui les 920 salariés qui restent, dont Philippe, risquent à nouveau de perdre leur emploi. 

Haut-de-Seine « Nous ne voulons pas le pire, nous voulons tout ! »

Le mercredi 15 mars, Philippe Poutou animait deux meetings dans le 92. Dans ce département, fief des Balkany, des Sarkozy, lieu d’habitation de Bettencourt, où l’on s’y connaît dans les fêtes entre millionnaires et les arrangements de gangster entre amis, la présence d’un candidat ouvrier, anticapitaliste, peut sembler décalée. Mais le 92, c’est aussi d’énormes concentrations ouvrières comme le port de Gennevilliers, des grèves longues et tenaces comme à La Poste ou bien encore une dizaine de lycées récemment mobilisés en solidarité avec Théo Lukana, violé par un policier à Aulnay.

Savoie,: Notre candidat bien là !

Mardi 14 mars, à trois jours seulement de la clôture de la remise des parrainages, la venue de Philippe Poutou s’est construite autour de notre campagne démocratique pour arracher les 500 signatures. Elle a donc commencé par une rencontre avec la municipalité du bourg rural d’Yenne, dont le maire avait accepté de parrainer notre candidat, ce qui a permis un point presse durant lequel Philippe a appelé les élus à s’engager pour permettre qu’un ouvrier puisse s’inviter au banquet des présidentiables. 

À Poitiers avec notre candidat

Dans un contexte de « concurrence » de réunions, 70 personnes, dont beaucoup de jeunes, se sont donné rendez-vous lors de la réunion publique organisée par le NPA de Poitiers-Vienne vendredi 10 mars. Avant le meeting, nous avons distribué des tracts en centre ville, pour que Philippe puisse s’adresser aux passants qui ne pouvaient venir le soir. Ce fut une réussite, et nous avons pu voir que Philippe a un capital sympathie excellent.

Paris 8 : plusieurs centaines personnes autour de Philippe Poutou

Mardi 7 mars a eu lieu à la fac de Paris 8 l’un des plus importants meetings de la campagne qui a rassemblé 400 personnes dans une ambiance très combative et déterminée. Le meeting a constitué un temps fort de la campagne du NPA dans la jeunesse dans l’une des universités les plus mobilisées contre la loi travail et son monde. Dans l’amphi comble, on distinguait des visages croisés sur les blocus lycéen ou dans les comités de mobilisation étudiants, sur les piquets de grève, les visages de celles et ceux pour qui la loi travail a été un moment fort de politisation.