Pas de véritable démocratie politique sans démocratie sociale

Copyright :
Photothèque Rouge / Taous
Étiquettes

Nous devons prendre nous-mêmes les droits démocratiques dont on nous prive, nous les travailleurEs, les chômeurEs, les retraitéEs ou les jeunes des quartiers populaires. Nous en avons les moyens, nous qui produisons toutes les richesses, nous sans qui rien ne peut fonctionner dans la société.

• Cela commence à l’usine et au bureau où les salariéEs doivent avoir le droit de faire de la politique, de diffuser des tracts ou journaux politiques, de se réunir pour débattre. Le patron, lui, fait bien de la politique tous les jours : lobbying auprès des ministres ou des élus locaux pour obtenir subventions ou marchés publics, exiger des dérogations au travail du dimanche ou l’adaptation des lois à ses besoins.

• Nous devons briser le secret industriel et bancaire derrière lesquels se cachent les patrons de nos entreprises pour masquer les mauvais coups qu’ils nous préparent. Ouvrir les comptes des entreprises, rendre publics leurs projets, en finir avec le secret bancaire, c’est à la portée du monde du travail, de celles et ceux, secrétaires, employéEs de banque..., entre les mains desquels passent tous leurs comptes.

• Nous devons agir face aux expulsions de logement : la trêve hivernale se terminera le 31 mars, après quoi il redeviendra légal d’expulser les plus pauvres, celles et ceux qui n’ont plus les moyens de payer leur loyer. Nous refusons ces expulsions, comme nous refusons  les coupures d’électricité pour défaut de payement, comme lorsqu’on a vu à plusieurs reprises des employés d’EDF refuser d’exécuter de tels ordres.

• Dans les quartiers populaires, pour redonner un espoir, pour en finir avec la petite délinquance, la solution n’est pas la répression ou le meurtre de jeunes ! Ce sont, au contraire, le respect pour la jeunesse, nos luttes contre les injustices, le racisme, le chômage, qui redonnent une vie aux quartiers, qui recréent les solidarités, la conscience d’appartenir à une même classe sociale qui se bat contre les puissants.