Santé / Des mesures d’urgence pour l’hôpital

Copyright :
Photothèque Rouge / MILO
Étiquettes

La première urgence consiste à abroger les contre-réformes qui détruisent l’hôpital et le transforment sur le modèle de l’entreprise capitaliste (réforme de la tarification hospitalière-T2A, loi Bachelot, loi Touraine). Il faut en finir avec l’austérité budgétaire à l’hôpital, créer 120 000 emplois pour maintenir des établissements de proximité, comprenant au moins un service d’urgence, une maternité et un service de chirurgie, et créer des centres de santé publics ouverts 24/24h pour la médecine de proximité. La santé n’est pas une marchandise : les actionnaires des cliniques privées doivent être expropriés pour intégrer ces établissements au service public de santé.

Nous voulons la gratuité intégrale des soins, en ville ou à l’hôpital, le remboursement à 100 % par la Sécurité sociale, et donc la suppression des assurances « complémentaires santé », le tiers payant intégral évitant toute avance de frais, la suppression des « franchises et forfaits », du « forfait hospitalier », et l’interdiction de tout dépassement d’honoraires.